Penser la nation. À la confluence de l’histoire et de la philosophie

Aurélien Aramini, Carole Widmaier

Resumen


Quel sens peut prendre une approche philosophique de la nation ? Il est traditionnellement entendu – et cette lecture n’est bien sûr pas dénuée de légitimité – que la nation est l’affaire exclusive, voire l’invention spécifique du XIXe siècle. L’idée de nation serait donc liée, dans son sens même, à une période déterminée de l’histoire ; dans cette perspective, la nation serait impensable avant le XIXe siècle et l’émergence des États-Nations comme type d’unité politique, et elle ne pourrait relever, après le XIXe siècle, que d’un avatar nostalgique, c’est-à-dire au fond d’une pure fiction. Tout se passe comme si l’idée même avait accédé à la conscience au sein d’une époque particulière, et cette représentation même nous fait voir que le siècle se trouve ici interprété à partir de l’un de ses propres paradigmes, à savoir la philosophie totalisante de l’Histoire.

Texto completo:

PDF (Français (France))